Navigation – Plan du site
Sommaire

Numéros

  • 49 | 2012
    Crise financière globale ou triomphe du capitalisme?
    Agone49_une

    En septembre 2008, l'irruption d'une crise financière épique touche le cœur même du système dominant. Dans les mois qui suivent, production mondiale, commerce, capitaux propres, crédits et investissements sont brutalement frappés, tandis que le chômage atteint des taux à deux chiffres dans tout l'hémisphère nord. On a senti, et pas seulement à gauche, que le paradigme néolibéral ne sortirait pas indemne de cette crise, qui pouvait même porter un coup fatal à l'hégémonie amé(...)

  • 48 | 2012
    La philosophie malgré eux
    Agone48_une

    Orienter ses efforts contre tout ce qu’il peut y avoir de prestigieux et d’ensorcelant dans certaines productions de l’intellect. S’appliquer avec une sorte de génie de la destruction à combattre toute espèce d’enthousiasme théorique et spéculatif. Parce que l’entendement humain est en quelque sorte per­pétuellement malade de ses propres ­succès, il ne connaît le plus souvent que pour méconnaître, il ne produit guère de lumières qui ne finissent par le rendre quelque peu av(...)

  • 47 | 2012
    Les théories du complot
    Agone47_une

    L’histoire, comme nous la connaissons d’après des documents originaux et telle qu’elle fut établie par les meilleurs historiens, est tissée de conspirations. Si, comme le veut la superstition moderne, les théories de la conspiration sont par nature folles, suspectes ou invraisemblables, alors l’histoire telle que nous la connaissons est un ramassis de non-sens – ce qui est fou, suspect et invraisemblable. La majeure partie de ce que nous croyons savoir de l’histoire de l’An(...)

  • 46 | 2011
    Apprendre le travail
    Agone46_une

    Je n’en appelle pas à porter attention aux « frémissements d’en bas » avec une sorte de romance, de nostalgie. Nous avons besoin d’une nouvelle façon de penser les classes, laissant derrière nous cette vision d’une opposition entre des blocs homogènes qui se font face comme des armées. Maintenant que nous n’avons plus les garanties offertes par ces structures immuables proposées par le marxisme, l’étude des sentiments de classe et de la production de sens doit être construi(...)

  • 45 | 2011
    Orwell, entre littérature et politique

    Orwell n’a peut-être pas été ce prophète que d’aucuns aimeraient voir en lui, mais sa critique de la gauche offre toujours une base à partir de laquelle repenser la crise des gauches contemporaines. L’honnêteté sans faille de cette critique, la haine de tout ce qui prend l’apparence du politique en éludant les vraies questions ne nécessitent qu’un léger ajustement aujourd’hui.
    Ce qui mérite d’être ravivé, dans ce monde mielleux de tolérance, de réforme modeste et de gauche(...)

  • 44 | 2010
    Rationalité, vérité & démocratie

    L’habitude de fonder les opinions sur la raison, quand elle a été acquise dans la sphère scientifique, est apte à être étendue à la sphère de la politique pratique. Pourquoi un homme devrait-il jouir d’un pouvoir ou d’une richesse exceptionnels uniquement parce qu’il est le fils de son père ? Pourquoi les hommes blancs devraient-ils avoir des privilèges refusés à des hommes de complexions différentes ? Pourquoi les femmes devraient-elles être soumises aux hommes ? Dès que c(...)

  • 43 | 2010
    Comment le genre trouble la classe

    Il est rare que l’épouse soit la seule femme qui réalise, « hors marché », le travail domestique au sens large : bonnes et prostituées, pour ne citer qu’elles, souvent migrantes, interviennent également, contre une rémunération plus ou moins sonnante et trébuchante. Cela implique-t-il pour autant que la classe des femmes n’existe pas, parce que les antagonismes entre « Madames » et migrantes sans papiers l’auraient fait voler en éclats ? Ce serait aussi simpliste que de pen(...)

  • 41-42 | 2009
    Les intellectuels, la critique & le pouvoir
    Agone4041_une

    L’« intellectuel » serait forcément « de gauche » ; il œuvrerait « naturellement » au seul service des dominés ; surtout, son action serait désintéressée. Quelques rappels historiques écornent vite cette belle image ; surtout ils montrent comment ont changé les valeurs au nom desquelles on s’« engage » pour quelles « nobles causes ». Un peu d’actualité montre combien les fonctions remplies sont toujours plus publiquement rentables.
    Ce recueil revient sur les rôles qui ont (...)

  • 40 | 2008
    L’invention de l’immigration
    Agone40_une

    En nous rejoignant, vous rejoignez une longue histoire, une langue présente sur les cinq continents, de nombreuses pages de gloire et hélas quelques épisodes sombres.
    Vous rejoignez un pays qui est né à l’ombre des grandes cathédrales – et je trouve particulièrement émouvant que cette maison, cette préfecture de police, soit dressée si près de Notre-Dame-de-Paris – mais qui respecte les autres croyances et philosophies.
    Vous rejoignez un pays de mers et de montagnes, de v(...)

  • 38-39 | 2008
    Villes et résistances sociales
    Villes et résistances sociales

    « Lorsque l’Europe sera posée comme entité politico-économique, elle pourra alors décider de gestes forts. On démolira alors (sans regret) nos bâtiments actuels devenus, entre-temps, probablement totalement obsolètes. Une telle évolution sera sans doute radicale mais elle répondra d’un autre besoin de développement.
    Les pelleteuses d’aujourd’hui et de demain auront remplacé les incendies, les tremblements de terre ou les guerres de jadis. » (Michel Jaspers, architecte urba(...)

  • 37 | 2007
    La Joie de servir
    La Joie de servir

    « S’il ne fait aucun doute que des révoltes ont existé, ce qui appelle manifestement une explication, c’est plutôt le fait qu’elles n’aient pas été beaucoup plus fréquentes. » Cette remarque de Max Weber – tirée d’ Hindouisme et bouddhisme où elle est appliquée aux castes « impures » et à leur rapport avec le système social hindou – pose le problème que traitent, chacun à leur façon, les articles rassemblés dans ce numéro.
    Une première réflexion sur la « Joie de servir » avai(...)

  • 35-36 | 2006
    "Les guerres de Karl Kraus"
    Agone3536_une

    « Karl Kraus est le seul Autrichien de ce siècle à avoir gagné deux guerres mondiales » (Hans Weigel)

  • 34 | 2005
    Domestiquer les masses
    Domestiquer les masses

    Le développement durable laisse entrevoir l'image concrète, à long terme, d'une société plus prospère et plus juste, garante d'un environnement plus propre, plus sûr, plus sain, et offrant une meilleure qualité de vie à nous-mêmes, à nos enfants et à nos petits-enfants. Pour réaliser ses objectifs, il faut une croissance économique qui favorise le progrès social et respecte l'environnement, une politique sociale qui stimule l'économie et une politique de l'environnement qui s(...)

  • 33 | 2005
    Le syndicalisme et ses armes
    Agone33_une

    On peut regretter l’absence de grands dirigeants syndicaux comme Émile Pouget, ce secrétaire national de la CGT d’avant 1914, pour proclamer : « L’action directe, c’est la force ouvrière en travail créateur : c’est la force accouchant du droit nouveau – faisant le droit social. »
    On entend déjà les sceptiques et les « modernes » : il est impossible de transposer les méthodes d’hier au traitement des questions d’aujourd’hui, de tirer des leçons d’un conflit localisé pour des q(...)

  • 31-32 | 2004
    L'exemple américain
    L'exemple américain

    Nous devons être en mesure de proposer un nouveau programme libéral qui fasse appel à l’imagination. Nous devons à nouveau faire de la construction d’une société libre une aventure intellectuelle, un acte de courage. Ce dont nous manquons, c’est d’une utopie libérale, un programme qui ne serait ni une simple défense de l’ordre établi ni une sorte de socialisme dilué. Mais un véritable radicalisme libéral qui n’épargne pas les susceptibilités des puissants (syndicats compris),(...)

  • 29-30 | 2003
    L'éducation & ses contraires
    L'éducation & ses contraires

    Les médias convertis aux évangiles du marché ne cessent d’expliquer que la « crise de l’école » est liée à sa rigidité et son inadaptation face aux exigences du monde de l’entreprise, dans le cadre d’une « économie de la connaissance » et d’une « société cognitive » appelées à rentabiliser les investissements en « capital humain ». Face à ce point de vue de décideurs économiques, des tracts syndicaux ou des pamphlets vengeurs mettent l’accent sur le péril de la privatisation (...)

  • 28 | 2003
    Lutte des sexes & lutte des classes
    Agone28_une

    La division sexuelle n'est pas arbitraire, elle n'a pas été inventée par des féministes à l'esprit dévoyé ; elle existe, elle est consacrée par des lois, par des coutumes vieilles et persistantes. Nous devons la constater tout comme la division des êtres en deux classes.

  • 23 | 2000
    Qu'est-ce que croire ?
  • 21 | 1999
    Utopies économiques